Actualité

EcoRéseau EcoRéseau 01/02/2018

Investissements new wave ?

LA PIERRE-PAPIER CONSERVE SON ÉCLAT

Côté immobilier, les Sociétés de placement immobilier (SCPI) devraient continuer d'avoir le vent en poupe cette année.
Comme en 2017, les SCPI de bureaux devraient bénéficier de la majorité de la collecte, suivie des SCPI de commerces et de celles aux actifs diversifiés. Quel que soit le choix du gestionnaire, son principe est le même : sélectionner des biens ayant un taux d'occupation important et régulier, des entreprises ou enseignes locataires solides afin de pouvoir reverser les loyers aux investisseurs déduction faite des frais de gestion.

Afin de mieux sécuriser leurs actifs et soutenir leurs rendements, les SCPI agrandissent leur périmètre d'actions dans toute l'Europe. Après l'Allemagne, la Finlande et les
Pays-Bas, elles se tournent vers l'Italie, l'Espagne et le Portugal. Et le résultat est au rendez-vous. Avec un taux de distribution de 6,45 % en 2017, la SCPI CORUM a confirmé la performance de sa stratégie qui consiste à saisir les opportunités qu'offrent les cycles immobiliers dans l'ensemble de la zone euro. Fort de son expérience, la sociétéde gestion CORUM AM est allée plus loin en lançant en avril dernier CORUM XL, dont la stratégie d'acquisition dépassela zone euro. « Notre objectif est de combiner les opportunités offertes par les cycles des devises à celles de l'immobilier pour proposer à l'épargnant une performance de 10 % sur dix ans », explique Frédéric Puzin, président de CORUM AM. Comparé à un achat dans la pierre, l'atout de la SCPI est son faible ticket d'entrée, autour de 1 000 euros la part.