Corum et la voile
‘Carabistouilles' et self-control
02.11.2019

Durant la nuit dernière, alors qu’il glisse sous spi dans l’Ouest des Canaries, le tandem de CORUM L’Épargne est flashé en quatrième position de la flotte IMOCA de cette Transat Jacques Vabre 2019. Allant chercher le vent plus puissant dans le Sud, Nicolas Troussel et Jean Le Cam font preuve d’une impressionnante maîtrise à la barre à ces hautes vitesses. Mais en fin de nuit, alors qu’ils tiennent le spi (380m 2) surement un peu plus que leurs proches concurrents, les deux hommes décident de passer sous gennaker (280m2). L’alizé frôle les 30 nœuds et la gestion du risque est une priorité. Au moment de dérouler la voile, le système de rotation en bas se bloque. Résultat, plus d’une heure passée tous les deux à l’avant du bateau pour régler tout cela… Finalement, à tout problème, une solution et tout est revenu dans l’ordre, sans rien casser ni se faire décrocher par le joli groupe de leaders. Le sourire reste de mise malgré la vingtaine de milles perdue et la vitesse est de retour.
 
Dans la vidéo reçue à la mi-journée, Nicolas demande à Jean de raconter :« Alors, il s’est passé que…nous avons eu une carabistouille : un problème d’enrouleur. Nous étions sous spi et puis nous avons décidé de mettre le gennaker puisque nous sommes des garçons raisonnables. Et au lieu que ce soit cette pièce (qu’il tient entre ses mains à l’image) qui tourne et que le gennaker se déroule, cela a bloqué car une petite pièce n’était pas bien réglée. Le bout du dessus était tout emberlificoté et nous avons passé une heure avec Nico à l’avant du bateau. Mais bon, voilà, on a réussi… »
 
Nicolas a ensuite complété par téléphone : 
« Nous longions les Canaries par l’Ouest. Les fichiers de vent étaient assez bons et il fallait être le plus Sud possible pour aller là où il y avait le plus de vent donc on a glissé, le plan s’est déroulé comme prévu mis à part le petit pépin de cette nuit. Mais là, c’est reparti, nous avons pu rouler le gennaker et repartir sous spi ‘au taquet’ avec 20 nœuds de vent et les vitesses qui vont avec. On a croisé Damien et Yoann (Apicil) ce matin, ils redescendaient dans le Sud, c’est notre concurrent direct et nous étions contents de voir que nous n’avions pas perdu toute notre avance avec notre problème mais que nous croisions encore devant, donc c’est pas mal… »

 

Au classement de 16 heures, CORUM L’Epargne pointe en 7e position alors qu’au gré des empannages pour gagner dans l’Ouest tout en profitant du vent plus puissant au Sud, la flotte se croise et les places fluctuent. En tout cas, s’ils avaient pu signer au départ du Havre dimanche dernier pour une première semaine de course comme celle qui s’achève, ils ne se seraient pas fait prier !
 
En effet, Nicolas Troussel et Jean Le Cam ont jusqu’ici dessiné une trajectoire fluide et efficace. Alliée à une belle capacité à tirer le meilleur de ce ‘vieux’ bateau, l’alchimie actuelle permet à ces deux compétiteurs de bien faire parler d’eux dans le peloton de tête.

Suivez-nous