CORUM L'Épargne
CORUM L'Épargne
CORUM et la voile
Figure de style
06.02.2021
À Lorient, jeudi 4 février, l’équipe a retourné le bateau actuellement en chantier. Une opération aussi inédite qu’impressionnante.

« Voir un IMOCA couché sur la tranche, maintenant on s’y fait. Voir un IMOCA à l’envers dans les airs, c’est plus rare, » constate Greg Evrard jeudi soir, à l’issue de la manutention du jour.

Anaphore à l’appui, le manager de l’équipe CORUM Sailing manie les mots comme l’équipe technique le bateau quelques heures auparavant, : avec soin et efficience. Le skipper Nicolas Troussel commente : « J’étais présent lors du retournement, et c’est sûr que c’est impressionnant de voir le bateau comme ça, dans les airs. »

Spectaculaire et menée avec une prise de précautions évidente, l’opération du jour consistant à retourner le bateau CORUM L’Épargne n'est toutefois qu'une étape sur le chantier en cours. 

bateau de Corum l'Epargne retourné

 

Nicolas Troussel ajoute : « À la suite des enseignements du Vendée Globe, nous avons fait le choix fort de renforcer une bonne partie de la coque. Ces machines sont des prototypes sur lesquelles les grands foils sont une vraie nouveauté, et il est certain que plus ça va vite, plus ça tape fort. »

Cette décision prudente et assumée a donc pour but de faciliter les réparations travaux de renforcement menés sur la coque du bateau CORUM L’Épargne. En pratique, le retournement met l’équipe technique dans de bien meilleures conditions pour des raisons évidentes de gravité terrestre et d’ergonomie. Concernant le renforcement de la coque, Greg Evrard conclut : « Pour moi, nous sommes dans l’adaptabilité. Retourner le bateau nous permet de gagner en temps mais aussi en qualité. C’est indéniable, cela offre des images peu courantes à partager ! »

« Avant, nos bateaux subissaient un test à 180 degrés lors duquel ils étaient retournés dans l’eau. Ces tests n’existent plus, donc on l’a fait à terre ! » plaisante-t-il.

bateau COrum retourné

 Crédit : Eloi Stichelbaut / CORUM L'Épargne