CORUM L'Épargne
CORUM L'Épargne
CORUM et la voile
Nicolas Troussel contraint à l’abandon par un démâtage
17.11.2020
Fin du Vendée Globe 2020 pour le skipper de CORUM L’Épargne.

Le skipper Nicolas Troussel engagé sur le neuvième Vendée Globe, a été contraint à l’abandon suite au démâtage de son bateau CORUM L’Épargne au nord-ouest du Cap-Vert.

Le bateau a perdu son mât dans la nuit de dimanche 15 à lundi 16 novembre, alors que Nicolas avait passé la tempête Thêta, et venait de rejoindre les alizés au large du Cap-Vert. CORUM L’Épargne pointait alors en septième position, au neuvième jour de course. Nicolas n’a pas été blessé dans l’incident. Il a immédiatement prévenu son équipe et s’est attaché à mettre le bateau en sécurité.

Le bateau est désormais libéré de tous les éléments du gréement susceptibles de l’endommager. Il fait route au moteur à vitesse réduite, et devrait rejoindre le Cap-Vert jeudi ou vendredi. Des membres de l’équipe, dont Greg Evrard, Team Manager, seront présents sur place pour accueillir skipper et bateau. L’objectif est de les rapatrier dans les meilleures conditions possibles, dans un contexte rendu particulièrement complexe par la pandémie de COVID-19.

Frédéric Puzin, Fondateur de CORUM L’Épargne : « Je pense d’abord à Nicolas, à toute l’équipe qui a travaillé à ses côtés pendant des mois pour lui permettre de prendre le départ du Vendée Globe, à sa famille qui l’a accompagné vers ce rêve. La voile est une aventure humaine, c’est un défi collectif, ce sont des sacrifices et des émotions qui se vivent sans réserve. C’est d’abord leur engagement à tous que je salue, et je mesure leur déception. C’est aussi la nôtre bien sûr, car ce projet a fédéré les collaborateurs de CORUM L’Épargne ainsi que tous nos partenaires, et que nous voulions porter nos valeurs dans cette course. Mais c’est un sport de haut niveau où les conditions climatiques jouent un rôle important, où les machines comme les hommes sont mis à rude épreuve, où tout peut arriver. Et malgré le soin extrême apporté à la préparation du bateau dans un délai très contraint, les aléas font partie de cette course unique. Nous allons prendre le temps de réparer les esprits et le bateau, mais notre motivation à faire vivre le projet voile CORUM L’Épargne reste intacte. Nos prochaines grandes échéances sont la Transat Jacques Vabre 2021 et la Route du Rhum 2022. »

Greg Evrard, Team Manager de CORUM L’Épargne : « L’essentiel est que Nicolas soit sain et sauf. Mais c’est un triste réveil pour toute l’équipe ce matin car notre objectif commun était de terminer ce tour du monde. CORUM L’Épargne a démâté alors que Nicolas était revenu dans la course après quelques soucis liés à la production d’énergie, et allait pouvoir enfin profiter un peu des alizés et de sa course après une première semaine intense en raison de la succession de fronts et du passage de la dépression Thêta... Le démâtage fait malheureusement partie des aléas de la course au large. Nous sommes maintenant concentrés sur le rapatriement de Nicolas et du bateau. Il sera ensuite temps de faire le bilan de ces derniers mois intenses et d’envisager la suite. »

IMOCA à foils de dernière génération, le bateau CORUM L’Épargne, conçu par Juan Kouyoumdjian et construit par le chantier Mer Agitée de Michel Desjoyeaux, a été mis à l’eau le 5 mai 2020 suite à des retards de calendrier dus à la situation sanitaire. Il a effectué près de 12 000 milles de navigation en préparation du départ.

CORUM L’Épargne soutient Nicolas Troussel depuis la Route du Rhum 2018, et est engagé auprès de lui et de son équipe pour quatre ans.

 

Crédit photo : Eloi Stichelbaut / CORUM L'Épargne