Corum et la voile
Transat Jacques Vabre
25.10.2019

S’il existe un marin, capable de prendre des options différentes de ses concurrents et souvent payantes, c’est bien Nicolas Troussel, le skipper de CORUM L’Épargne. S’il existe un deuxième marin, de 15 ans son aîné, jamais éprouvé qui n’a plus grand chose à prouver sur un bateau et qui a probablement parcouru plus de distance en mer qu’à terre, c’est bien le Roi Jean, co-skipper du bateau CORUM L’Épargne.

Alors comment s’organise la Transat Jacques Vabre pour Nicolas et Jean ?

En pratique, "comme d’habitude" pourrait être notre principal élément de réponse. En réalité, Nicolas et Jean totalisent à eux deux 10 participations à la route du café, unique transat emmenant les équipages dans les deux hémisphères. En partance du Havre et à destination du Brésil, cette dernière est longue de 4 350 milles, soit environ 8 000 kilomètres, à peine moins que la distance Paris-Pékin à vol d’oiseau. Multipliée par 10 participations, cela nous donne 80 000 kilomètres… de quoi parcourir deux fois le tour de la terre via l’équateur. 

En parlant de la route du café, rentrons dans le vif du sujet. À raison de 5 tasses de café par 24 heures pour Nicolas et autant pour Jean, on vous laisse deviner combien ils vont en avaler avant même d'arriver au Brésil. Sur le même sujet, parlons cuisine. Une journée à bord du bateau CORUM L’Épargne démarre par un semblant d’English breakfast composé de deux oeufs au plat accompagnés de bacon grillé ! Sur ce point, notre duo est parfaitement raccord. Concernant les deux autres repas quotidiens, pas ou très peu de plats lyophilisés sont embarqués afin de privilégier des repas riches et savoureux. Au menu, nous retrouvons par exemple du Rougail saucisses, du cassoulet au confit de canard, un risotto de quinoa d’Anjou aux échalottes ou encore des joues de boeuf au piment d’Espelette, tous préparés et fournis avec soin par Le Bon Bag ! Ajoutez des andouilles Dubarry, des fruits secs, quelques douceurs… et le tour est joué ! 

Maintenant que vous savez tout sur l’alimentation de notre binôme, parlons du sommeil. Loin du rythme habituel sur lequel nous sommes naturellement calés, les marins - lorsqu’ils naviguent en double - suivent un système de ‘quart’. À tour de rôle, ils prennent le temps de dormir sur des durées allant de quelques minutes à quelques heures, pendant que l’autre continue de faire avancer le bateau le plus vite possible. L’élément central pour une navigation optimale ? Une atmosphère de confiance permanente entre Nicolas et Jean, à bord du bateau CORUM L’Épargne. 

Et maintenant que vous en savez plus sur le sommeil, parlons de l’hygiène. Là encore, il est important de mettre entre parenthèses nos habitudes de terriens. Place au minimalisme. Une brosse à dents, un dentifrice, quelques lingettes et c’est tout. 

Vous l’aurez compris, la vie est relativement spartiate pour Nicolas et Jean. L’essentiel et rien d’autre est embarqué à bord du bateau. Et parce qu’il est important que vous puissiez suivre notre duo sur l’Atlantique, nous leur avons confié de quoi vous envoyer des nouvelles. Rendez-vous sur les comptes Facebook, Twitter et Instagram pour ne rien manquer, et prendre le large aux côtés de Nicolas Troussel et Jean Le Cam sur le bateau CORUM L’Épargne. 

Suivez-nous