Fonds obligataire

Fonds obligataires : L’œil de l'équipe d'experts (été 2022)

Chaque mois, les experts obligataires du groupe CORUM reviennent sur les dernières actualités du marché européen des obligations à haut rendement. L’objectif : détailler les raisons de ses mouvements et comprendre ses dernières performances*. 

 

Un été marqué par d’importants mouvements de marché 

Si le mois de juin a été difficile pour les marchés financiers, et notamment pour le marché européen des obligations à haut rendement confronté à une baisse « historique » de 6,2 % sur la période, les mois de juillet et août, pourtant a priori plus confortables, avec un rebond de 4,5 % pour juillet et une baisse de « seulement » 0,8 % pour août, n'ont en réalité pas été moins éprouvants pour les nerfs des acteurs.

Une fois de plus, tout est parti d'un fort mouvement des taux d’intérêt qui, après s'être emballés à la hausse en juin, ont effectué un retour aussi brutal qu'inattendu ; passant, pour le taux à 10 ans allemand, de 1,63 % au 28/06/2022 à 0,78% au 01/08/2022.

Comme la remontée des taux intervenue en juin avait été le facteur déclenchant de la baisse du marché pendant ce mois, l'annulation de ce mouvement en juillet s'est traduite par un rebond quasiment aussi puissant pendant le mois (+4,5 %).

Dans un contexte d'accalmie des fluctuations sur les marchés de taux, le rebond s'est poursuivi dans le courant du mois d'août (+2,0 % entre le 29/07/2022 et le 16/08/2022) au point d'effacer complètement la baisse enregistrée au mois de juin. 

Mais c'était sans compter sur la persistance de l’inflation, avec un chiffre de 8,3 % aux États-Unis pour le mois d’août, accompagné d’un discours de Jackson Hole ouvrant sur une politique de resserrement monétaire de la FED qui allait s’installer dans le temps. Ce retour des inquiétudes inflationnistes alimenta une nouvelle hausse spectaculaire du taux sans risque (+0,64 % entre le 16/08/2022 et le 31/08/2022), annihilant au passage la dynamique positive du marché européen des obligations à haut rendement, lequel termina donc le mois en baisse de 0,8 %.

 

Un mois de septembre dans la continuité de l’été

Le mois de septembre s’est inscrit dans la continuité de la deuxième quinzaine d’août, les taux continuant leur ascension frénétique, touchant un plus haut décennal de 2,23 % le 27/09/2022, alimentant la spirale négative pour le marché à haut rendement. Celui-ci terminant finalement en baisse de 3,77 % sur le mois. 

Accompagnant ces importants mouvements de taux, les premières perspectives de récession pour 2023 ont également eu pour effet d’augmenter les « primes de risques » sur le marché du haut rendement, renforçant ainsi cette tendance négative. 

En définitive, de juin à septembre, le marché aura donc perdu 6,4 % du 31/05/2022 au 06/07/2022, rebondi de 6,9 % du 07/07/2022 au 15/08/2022 pour céder à nouveau 6,48 % du 16/08/2022 au 30/09/2022. 

 

* Les données et chiffres sont issus de Bloomberg.
L'indice IBOXXMJA est utilisé pour mesurer la performance du marché européen des obligations à haut rendement.

 

Les fonds obligataires à haut rendement (avec un caractère spéculatif comparé aux obligations d’État : recherche d’un rendement plus important contre un risque plus élevé) distribués par CORUM L’Épargne n’offrent aucune garantie de rendement ni de performance et présentent un risque de perte en capital. La valeur des placements et les rendements qu’ils génèrent peuvent évoluer à la hausse comme à la baisse. Les investissements constituant leur patrimoine sont soumis au risque de marché, de défaut et, potentiellement, au risque de change. Les performances passées ne constituent pas un indicateur fiable des performances futures.

Partager cet article