Simulation de mon investissement en SCPI

Pour vous aider dans vos démarches, CORUM L'Épargne a mis au point un simulateur qui calcule la rentabilité potentielle d'un investissement dans l’une des SCPI de la gamme.

Je concrétise mon projet d'épargne en SCPI

J'en parle avec un conseiller dédié aux SCPI, disponible du lundi au samedi, de 9h à 19h, ou je démarre un parcours en ligne.

Je concrétise mon projet d'épargne en SCPI

J'en parle avec un conseiller dédié aux SCPI, disponible du lundi au samedi, de 9h à 19h, ou je démarre un parcours en ligne.

attention

Acheter des parts des SCPI CORUM Origin, CORUM XL et CORUM Eurion est un investissement immobilier. Comme tout placement immobilier, il s’agit d’un investissement long terme dont la liquidité est limitée. Nous vous recommandons une durée de placement de 10 ans. Contrairement au Livret A par exemple, ce placement comporte des risques. Il existe tout d’abord un risque de perte en capital. De plus, les revenus ne sont pas garantis et dépendront de l’évolution du marché immobilier et du cours des devises. Nous précisons que CORUM Asset Management ne garantit pas le rachat de vos parts. Enfin, comme tout placement rappelez-vous que les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

 

 

Les questions fréquentes sur CORUM L’Épargne

Qu’est-ce qu’une SCPI ?

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier, ou SCPI, peuvent être de différentes natures : fiscale, de plus-value et de rendement. Les SCPI de rendement, comme celles de la gamme CORUM L’Épargne, collectent des fonds auprès d’épargnants dans le but d’investir dans des biens immobiliers. L’épargnant détient alors une ou plusieurs parts du capital de la société, qui est elle-même propriétaire d’un parc immobilier. Ces biens, occupés par des entreprises locataires, génèrent des loyers, redistribués aux épargnants sous forme de revenus potentiels. De ces loyers sont soustraits les frais de gestion. En échange de ces frais, la gestion administrative, entre autres, incombe à la société de gestion, ce qui facilite l’accès à ce type d’investissement. Les sociétés de gestion des SCPI peuvent choisir de diversifier leurs investissements locatifs (situation géographique, nature des biens et des activités qui y sont exercées) dans l’objectif de diluer les risques. Il existe plusieurs façons de souscrire à une SCPI : au comptant, à crédit ou encore via un contrat d’assurance vie. Ces activités sont toutes soumises à des règles strictes et contrôlées par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF). Les risques associés à ce type d’investissement sont la perte en capital (en fonction de l’évolution des marchés immobiliers), la non-garantie des revenus non garantis, et le risque de liquidité. Vous avec la possibilité de faire une simulation grâce à notre simulateur.

Quel montant investir dans une SCPI ?

Il n’y a pas de bonne réponse à cette question, puisque le montant investi par un épargnant dans des parts de SCPI va dépendre principalement de ses besoins, qui vont eux-mêmes se préciser en fonction de son âge et de ses projets. Les plus jeunes peuvent par exemple se tourner vers un investissement de départ modeste et opter pour des versements programmés au fil du temps. Au même titre, il existe des solutions adaptées à d’autres profils d’épargnants : les jeunes parents qui souhaitent constituer un capital à leurs enfants, les jeunes retraités qui ambitionnent de préparer au mieux ce chapitre de leur vie grâce à des revenus potentiels, les personnes qui ont déjà commencé à s’intéresser aux investissements financiers et qui souhaitent diversifier leurs placements, ou encore ceux qui souhaitent optimiser leur fiscalité, en optant pour une acquisition de parts via une assurance vie ou en démembrement par exemple. La gamme de SCPI proposée par CORUM L’Épargne est adaptée à de nombreux projets, dont certains se distinguent par leur accessibilité en permettant aux épargnants d’investir dans une part de SCPI à partir d’une centaine d’euros. N'hésitez pas à utiliser notre simulateur pour faire une simulation d'un investissement dans une part de SCPI.


Quel est le rendement des SCPI de la gamme CORUM L’Épargne en 2020 ?

En 2020, la gamme CORUM L’Épargne englobe trois SCPI distinctes, chacune avec ses caractéristiques propres, mais toutes obéissant à une stratégie de diversification. Créée en 2012, CORUM Origin est la plus ancienne des trois. Son taux de distribution sur valeur de marché (DVM), qui correspond à son rendement, était de 6% en 2020  pour un taux de rendement interne sur 5 ans de 5,77 % . Ce chiffre s’inscrit dans une courbe plutôt stable depuis son lancement, même si les performances passées ne peuvent constituer un indicateur fiable des performances futures. CORUM XL, créée cinq ans plus tard, finit l’année 2020 avec un DVM de 5,66%, pour un objectif de TRI non garanti de 10 % sur 10 ans. Avec des investissements réalisés en dehors de la zone euro, cette société dispose d’un levier potentiel de création de valeur supplémentaire, qui implique toutefois un risque supplémentaire lié au cours des devises. La dernière-née des SCPI de la gamme CORUM L’Épargne, CORUM Eurion, a vu le jour en 2020. Avec un DVM de 10,4%, celle-ci a connu un meilleur lancement que ses deux grandes sœurs, malgré un contexte économique incertain causé par la crise sanitaire (objectif de TRI non garanti de 4,5 % sur 5 ans). Ces trois SCPI restent des investissements immobiliers et comportent des risques liés notamment aux fluctuations des marchés. Notre simulateur vous permet de simuler votre projet d'investissement. 


Comment investir en SCPI ?

Une fois la décision prise d’acquérir des parts de SCPI, l’épargnant a le choix entre différentes façons de souscrire. La méthode la plus connue reste le paiement au comptant, c’est-à-dire en une seule fois, grâce à un apport nécessaire déjà disponible. Dans le cas où l’épargnant souhaite conserver un maximum de son capital personnel, l’achat des parts peut aussi être réalisé à l’aide d’un crédit, demandé auprès d’un organisme spécialisé comme une banque. Si le taux de rendement annuel   potentiel des parts acquises est supérieur au taux d’intérêt de l’emprunt, cela peut être une solution pour acquérir davantage de parts de SCPI et donc percevoir potentiellement plus de dividendes. Il convient de rappeler qu’un crédit engage celui qui le souscrit et doit être remboursé. Les revenus des SCPI ne sont pas garantis, l’épargnant ne peut donc s’appuyer dessus pour faire face à ses échéances de remboursement.

L’épargnant peut opter pour une acquisition en démembrement. Ainsi, la part est divisée en deux parties : la nue-propriété (acquise par l’épargnant) et l’usufruit (acquise par un tiers, sous l’identifié responsabilité de par la société de gestion). L’usufruitier perçoit les dividendes potentiels, alors que le nu-propriétaire n’est que le détenteur des parts. Ce dernier, puisqu’il ne touche pas de revenus, n’a pas d’impôt supplémentaire à payer. La durée du démembrement peut varier entre 3, 5 et 1 et 20 ans, et représente une solution intéressante dans l’objectif d’une optimisation fiscale.

Il est également possible d’acheter des parts de SCPI via un contrat d’assurance vie. Choisir d’épargner de cette façon permet de capitaliser. Ainsi, les dividendes potentiels distribués habituellement chaque mois restent placés dans ce contrat, qui après 8 années, fait bénéficier l’épargnant d’avantages fiscaux. Ce capital ainsi accumulé peut se révéler utile à la réalisation de projets importants, prévus sur le long terme, comme la préparation de sa retraite, un achat immobilier ou bien la transmission de son patrimoine à ses enfants. CORUM L’Épargne propose d’investir dans les en SCPI de sa gamme en exclusivité au sein du contrat CORUM Life, à hauteur de 55% maximum du capital placé.