Acheter des parts de CORUM est un investissement immobilier : Il s’agit donc d’un investissement long terme dont la liquidité est limitée, le capital et les revenus non garantis.

Glossaire de l'investissement

Investisseur

Investisseur

Un investisseur dans l’immobilier est quelqu’un qui fait l’acquisition d’un bien foncier en vue d’obtenir des retours sur son investissement.  Il existe plusieurs types d’investissements résidentiels ou professionnels, en direct ou via une SCPI.

Qu’est-ce qu’un investisseur immobilier ?  

Par définition, un investisseur immobilier est un particulier ou un professionnel qui mobilise des fonds pour les placer dans la pierre. Le retour sur investissement est l’objectif recherché par cette personne. Pour cela, l’investisseur immobilier peut choisir de partir sur son projet seul ou dans le cadre d’un investissement collectif. Les règles à respecter seront alors très différentes, ainsi que la sécurité de l’investissement, notamment dans le cadre d’un projet locatif.

Investissements immobiliers : quels avantages par rapport à des produits bancaires ?

Selon les attentes de l’investisseur, les projets de placement immobilier peuvent présenter plusieurs profils ‘superficie, terrain extérieur, emplacement, présence de commerces, d’écoles et de transports en commun, etc.

Une entreprise pourra décider d’investir dans différents secteurs comme :

- Une acquisition de nouveaux locaux (bureaux, bâtiments, entrepôts, usines, etc.) dans le cadre de son développement.

- Développer de nouveaux domaines d’activité pour se diversifier, ce qui peut requérir de nouvelles compétences et des créations de nouveaux postes.

- Effectuer des rénovations du parc immobilier dans le respect des normes environnementales : diagnostics techniques, performance énergétique et autres

- Etc.

L’investisseur particulier n’aura pas les mêmes attentes ni la même stratégie qu’une entreprise. Ses préoccupations pourront être notamment de :

  • Constituer un patrimoine transmissible à ses proches,
  • Acquérir un logement afin de préparer sa retraite et de n’avoir plus que les charges à régler. C’est aussi un moyen pour un particulier d’assurer son avenir et de finaliser des dépenses qui pourraient représenter des charges financières trop lourdes
  • Effectuer un ou plusieurs investissements locatifs dans le but de percevoir un revenu complémentaire issu des loyers perçus.

Les produits immobiliers proposés à un investisseur

Un investisseur peut avoir recours à deux types de placements dans le cadre de sa stratégie immobilière :

  • Pour des investissements immobiliers réalisés en direct par des particuliers sur ce type de projet, l’investisseur fera l’acquisition d’un bien immobilier sur le marché pour son utilisation personnelle ou pour le mettre en location. L’achat pourra se faire directement auprès du vendeur, ou d’une agence immobilière, voire d’un notaire qui a les compétences requises pour ce type de transactions.
  • Les investissements immobiliers indirects : il s’agit de la pierre-papier. Ce type de produit est la société civile de placement immobilier.Le principe de tels investissements consiste à souscrire des parts de SCPI et ainsi en devenir sociétaire.

Les opportunités offertes par une SCPI à l’investisseur immobilier

L’investisseur immobilier aura la possibilité de se tourner vers différents types de SCPI :

  • fiscal. Ce produit immobilier fait permet de faire bénéficier à chaque investisseur d’une réduction d’impôt selon une spécialisation propre à une loi. On distingue par exemple :
    • Pinel : la société de gestion gère un patrimoine résidentiel afin de que l’investisseur immobilier bénéficie des mêmes conditions de réduction d’impôt de 12,15 et 21 % selon la durée de location.
    • Malraux : réduction immédiate en fonction du nombre de parts de l’investisseur immobilier. Le financement obtenu lié aux parts souscrites auprès un produit comme une SCPI peut permettre l’acquisition ou la rénovation de biens immobiliers anciens.
    • Etc.
  • SCPI de Rendement : l’investisseur immobilier détiendra des parts d’un patrimoine spécialisé dans une certaine catégorie d’immobilier : bureaux, commerces, entrepôts, etc.
  • Valorisation : l’objectif dans ce cas est de faire bénéficier à l’investisseur de la plus-value générée par la revente à terme des biens immobiliers du patrimoine.