Souscrire en SCPI à Crédit

GUIDE SCPI

1. Qu’est-ce qu’une SCPI et comment y souscrire ?

La société civile de placement immobilier (SCPI) permet à des épargnants d’investir collectivement dans de l’immobilier professionnel loué à des entreprises. Les loyers issus de la location de ces immeubles sont  reversés, nets de frais de gestion, aux épargnants associés, à proportion du nombre de parts que chacun détient sous forme de dividendes potentiels. A l’instar d’un achat immobilier en direct, la souscription de parts de SCPI peut se faire au comptant ou à crédit.

2. Investir au comptant ou à crédit ?

Il est possible de mobiliser une partie de l’épargne déjà constituée afin de souscrire des parts de SCPI. Il est important de garder à l’esprit qu’il s’agit d’un placement de long terme avec une durée minimale de détention conseillée de 10 ans. Par conséquent, il est recommandé de garder par ailleurs une épargne de précaution sur un livret sécurisé par exemple, dont le capital garanti est rapidement disponible en cas de besoin. La plupart des SCPI rendent possible la souscription à partir de quelques centaines ou milliers d’euros. Elles permettent ainsi une accessibilité plus grande à l’immobilier que dans le cas de l’achat d’un bien locatif en direct, pour lequel il faut souvent disposer d’un capital de départ plus important. 

Il arrive toutefois que l’épargnant ne dispose pas encore du budget nécessaire, ou  souhaite  le mobiliser sur d’autres  investissements. En s’appuyant sur ses revenus et sa capacité d’épargne mensuelle, il est possible de faire le choix de recourir à un prêt pour financer la souscription de parts de SCPI à crédit. Il convient alors de déterminer, avec l’aide d’un conseiller en épargne, un montant d’investissement et une durée de financement. L’objectif est   que la différence entre la mensualité de crédit d’une part, et d’autre part  le dividende mensuel potentiel généré par les parts de SCPI – une fois le délai de jouissance passé -  soit compatible avec l’effort d’épargne mensuel que l’épargnant peut fournir dans la durée.

3. Les avantages liés au crédit

Recourir au crédit pour son investissement, c’est accéder à  “l’effet de levier”. Cela consiste à s’endetter à court terme afin d’augmenter sa capacité d’investissement, et donc son capital sur le long terme.  Ce qui va permettre potentiellement de générer davantage de revenus sur la durée, même en considérant les coûts associés au financement (dont  les intérêts). Généralement, c’est un prêt personnel qui est accordé par les établissements bancaires pour cette demande de financement, ce qui amène à des durées d’emprunt en moyenne comprises entre 5 et 15 ans.

Pictos/Green/attention2

À SAVOIR :

CORUM L’Épargne a développé un partenariat avec un établissement bancaire pouvant accorder un financement pour l’achat de parts de SCPI de la gamme CORUM L’Épargne à crédit - sans toutefois pouvoir en garantir l’octroi.

4. Les risques liés au crédit

Un crédit vous engage et doit être remboursé. La souscription de parts de SCPI à crédit engendre généralement un effort d’épargne mensuel qui doit pouvoir être maintenu tout le long de la durée d’emprunt. Par ailleurs, le dividende mensuel des parts de SCPI n’est pas garanti. Son niveau dépend de l’encaissement mensuel des loyers. Si le rendement de la SCPI baisse, cela aura pour conséquence d’augmenter l’effort d’épargne nécessaire au remboursement de la mensualité de prêt.  Si l’épargnant sait que son niveau de revenus peut être amené à baisser dans les années qui viennent, ou que sa capacité d’épargne mensuelle peut être mobilisée sur un autre projet à court ou moyen terme, il peut paraitre plus opportun de considérer une souscription au comptant d’un montant plus faible, et de mettre en place par exemple un plan d’épargne immobilier (PEI). Ce plan consiste en un prélèvement automatique mensuel d‘un montant choisi (50 € minimum), qui peut être modifié ou suspendu à tout moment, et permet de programmer une épargne à son rythme.  

Il faut également regarder quelle est  la garantie retenue par l’établissement prêteur lors de l’octroi du crédit. Bien souvent, il s’agit d’un nantissement des parts de SCPI souscrites, c’est-à-dire qu’elle servent de caution en cas de défaut de remboursement. Cela peut rendre difficile la vente des parts de SCPI détenues, tant que le prêt n’a pas été totalement remboursé. 

Thomas Sedille, expert SCPI chez CORUM L'Épargne

image
Thomas Sedille
Conseiller en Investissements

       Dans le contexte historique de taux bas que nous connaissons depuis quelques années, les intérêts d’emprunt représentent un poids moins important, ce qui ne fait que renforcer l’effet de levier. Grâce à cet effet, l’investissement en parts de SCPI à crédit est un choix pertinent, à condition de vérifier ses capacités de remboursement sur la durée du prêt. Il est aussi important de conserver une capacité d’endettement  pour d’autres  futurs projets, comme l’acquisition d’une résidence principale par exemple.

Pictos/Green/attention2

Acheter des parts des SCPI CORUM Origin, CORUM XL et CORUM Eurion est un investissement immobilier. Comme tout placement immobilier, il s’agit d’un investissement long terme dont la liquidité est limitée. Nous vous recommandons une durée de placement de 10 ans. Contrairement au Livret A par exemple, ce placement comporte des risques. Il existe tout d’abord un risque de perte en capital. De plus, les revenus ne sont pas garantis et dépendront de l’évolution du marché immobilier et du cours des devises. Nous précisons que CORUM Asset Management ne garantit pas le rachat de vos parts. Enfin, comme tout placement rappelez-vous que les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Je concrétise mon projet d'épargne

J'en parle avec un conseiller dédié, disponible du lundi au samedi, de 9h à 19h, ou je démarre un parcours en ligne.

Je concrétise mon projet d'épargne

J'en parle avec un conseiller dédié, disponible du lundi au samedi, de 9h à 19h, ou je démarre un parcours en ligne.