Les Fonds Euros dans l'assurance vie

Un « fonds en euros » ou « fonds euros » ou encore « fonds euro » est un support d’investissement proposé dans les contrats d’assurance vie, placement préféré des Français. Les banques proposent souvent ce type de placement, permettant de préparer son avenir et différents projets de vie.

Le fonds euro est disponible dans les contrats d’ancienne génération - dits « monosupport » car ne pouvant proposer que du fonds euros, mais également dans la très grande majorité des contrats « multi-supports », proposant notamment des investissements dans des unités de comptes (actions, crédit aux entreprises via des obligations, immobilier via des parts de SCPI ou de SCI, ou autres supports…).
Il s’adresse à l’ensemble des épargnants qui recherchent, quelle que soit la dynamique des marchés, la sécurité pour leur investissement, car proposant une garantie du capital investi, ou qui ont un horizon de placement à moyen terme.

Qu’est-ce que le fonds euro, présent dans un contrat d’assurance vie ?

L’assurance vie et fonds en euros sont intimement liés. Par construction, l’assurance vie est une « enveloppe fiscale », un dispositif permettant aux épargnants de limiter leur imposition en cas de plus-values ou d’optimiser la transition de leur patrimoine. Elle est offerte par l’Etat Français. Cette gratification s’explique en fait simplement. L’assurance vie, au travers du fonds euros, a offert à la France - et continue à le permettre – la capacité de se financer. Les très appréciés fonds euros sont en effet grandement constitués d’emprunt d’état – les fameuses OAT.

Par essence, les états, dont la France, sont amenés à rembourser leur dette et présentent donc pour les investisseurs un risque très faible de perte en capital… C’est pourquoi, les fonds euros, dont la composition repose grandement sur les obligations d’état, proposent un mécanisme de garantie du capital. Les sommes déposées sur le fonds euros garanti sont donc préservées, et les intérêts qui découlent de cet investissement également, par le mécanisme de l’effet de cliquet.

Au-delà des emprunts d’états, les fonds euros sont également fortement investis en obligations d’entreprises ou obligations dites « corporate ». Il s’agit de financer des emprunts d’entreprises, sélectionnées rigoureusement par les assureurs gérant ces fonds euros.

Enfin, pour compléter la composition de ces fonds, les assureurs intègrent possiblement également, dans leur gestion une part plus limitée d’autres supports, appelés unités de compte, comme des actions, de l’immobilier, ou bien encore des produits dérivés. Ces différents investissements ont pour vocation à doper le rendement du fonds euros, les OAT (obligations assimilables du Trésor) proposant depuis quelques années des rendements très faibles.

Comment fonctionne le fonds en euros ?

En opposition aux unités de comptes, le fonds euros présente une garantie du capital, et contribue à préserver le patrimoine de l’épargnant. Cette garantie est souvent dite « totale », indiquant que les sommes versées sur le fonds euros, en retirant les éventuels frais d’entrée, sont garanties, et ce quel que soit l’horizon de temps.

Ainsi, même si la stratégie et la gestion de l’assureur se concluaient sur une performance négative, dans un marché qui dévisserait par exemple, c’est ici la société d’assurance qui porterait le risque de perte en capital et non le souscripteur du fonds en euros présent dans le contrat d’assurance vie. Au minimum, l’épargnant peut donc retrouver la somme investie sur ce placement.

 Explications : le montant investi, net de frais, est garanti par l’assureur quoi qu’il advienne, et génère des potentiels intérêts… Ces intérêts restent sur le contrat d’assurance vie – ils sont capitalisés – et deviendront eux-mêmes garantis une fois acquis, et pourront regénérer des intérêts à leur tour, année après année, via l’effet de cliquet. De quoi contribuer également à la constitution progressive d’un capital sur le moyen ou long terme.

Le capital présent sur les fonds euros, comme pour les unités de compte par ailleurs, est disponible à tout moment pour l’épargnant. Il peut donc demander à effectuer un retrait partiel, ou total, des sommes investies sur ce contrat.

En cas de décès de l’assuré, le capital présent sur les fonds euros est transmis aux bénéficiaires désignés dans le contrat d’assurance vie.
A savoir : dans un contexte de taux d’intérêt bas, voire négatifs, les assureurs voient leur marge réduite sur les fonds euros de leurs contrats d’assurance vie. Aussi, l’investissement sur les fonds euros est souvent conditionné à un investissement également dans des unités de compte.

Certains assureurs proposent également des fonds garantis « aménagés », dont les sommes garanties sont amputées de leurs frais de gestion annuels.

De nouveaux fonds, appelés  « eurocroissance » ou « euro croissance », apportant également une garantie du capital, mais après une période de détention donnée, voient également le jour.

Quel rendement pour les fonds euros ?

Les chiffres communiqués par France Assureurs (anciennement la FFA - Fédération Française de l’Assurance), et disponibles en ligne, mettent en évidence une forte baisse des rendements des fonds euros depuis les années de 2000. D’un taux de rendement supérieur à 5 % en moyenne, dans un contexte d’inflation également plus important, les performances se sont dégradées pour flirter avec un taux, en moyenne, de 1 % en 2021. Ceci s’explique naturellement par la baisse des taux obligataires dont les rendements des emprunts d’état, qui composent l’essentiel du fonds euros.

Chaque année, les assureurs annoncent le taux de rendement annuel de leurs fonds euros. Ce rendement s’appuie sur les bénéfices réalisés par l’assureur sur les actifs constituant le fonds euros, appelés participation aux bénéfices… L’assureur peut opter pour ne pas distribuer toute la participation aux bénéfices, et mettre en réserve une partie limitée de cette dernière, comme amortisseur en cas de « coup dur » dans les années à venir… S’il procède ainsi, les sommes mises en réserve sont tenues d’être redistribuées aux épargnants sous une période de 8 ans, et permettent donc de servir une rémunération améliorée lors des années les plus dures.

Bien entendu, le rendement annoncé par l’assureur s’entend déduction faite des frais de gestion.

> Découvrez les points forts et les points faibles du fonds en euros en Assurance Vie

Quels sont les avantages et les inconvénients du fonds euro, présent dans les contrats d’assurance vie ?

Les fonds en euros ont été largement plébiscités par les Français, au travers de l’assurance vie, du fait de leur sécurité. Le capital y est garanti (souvent en totalité). Dans ces conditions, les investisseurs peuvent placer leur épargne dans des contrats d’assurance vie avec la garantie de conserver à minima l’argent investi (pour une garantie totale du capital).

Les fonds euros constituent donc, au sein d’un contrat d’assurance vie, une alternative souvent plus performante que le livret A, placement lui aussi garanti, proposé par toute banque en France, mais avec la possibilité par ailleurs d’y placer plus d’argent.

Ils peuvent également être utilisés comme un garde-fou, en période de turbulence des marchés, le marché actions par exemple, par des épargnants qui souhaiteraient limiter autant que possible le risque de perte en capital, ou bien simplement comme un fonds permettant de sécuriser petit à petit son épargne, à l’approche de la retraite par exemple.

Dans le contexte actuel, les fonds euros rapportent une rémunération de plus en faible et affichent désormais une performance médiocre… Les taux de rendements 2021 se rapprochent dangereusement des 1 %, et sont de plus souvent alimentés par les réserves des assureurs…
Il n’y a donc rien d’étonnant à voir des épargnants sortir petit à petit du fonds euros et s’exposer un peu plus à des risques de perte en capital pour rechercher des fonds offrant des perspectives de performance plus importantes, via les unités de compte, pour que l’inflation n’érode pas, petit à petit, leur patrimoine. Cette tendance pourrait même s’accentuer à l’avenir, à en juger par la décollecte des fonds en euro…
L’assurance vie CORUM Life est un contrat 100 % en unités de compte composées en grand majorité des fonds du groupe CORUM. Il ne propose pas de fonds euros à ses épargnants. En contrepartie d’un risque de perte en capital, la stratégie est de rechercher la performance.

A lire : Les prélèvements sociaux en assurance vie. 

Je concrétise mon projet d’épargne

J’en parle avec un conseiller dédié, disponible du lundi au samedi, de 9h à 19h, ou je démarre un parcours en ligne.

Je concrétise mon projet d’épargne

J’en parle avec un conseiller dédié, disponible du lundi au samedi, de 9h à 19h, ou je démarre un parcours en ligne.