Acheter des parts de CORUM est un investissement immobilier : Il s’agit donc d’un investissement long terme dont la liquidité est limitée, le capital et les revenus non garantis.

Glossaire de l'investissement

Commission de gestion

Commission de gestion

La commission de gestion inclut certains frais liés à l’administration de biens immobiliers par la société qui les gère. Ces montants obligatoires représentent la rémunération des différentes prestations réalisées par le gestionnaire du produit de placement.

La nature d’une commission de gestion

Lors d’investissements dans des instruments financiers, une commission de gestion peut être appliquée. Elle se compose de l’ensemble des frais engagés par le gérant du fonds. Ces sommes correspondent à des prestations effectuées pour le compte d’un investisseur, comme :

  • La tenue du portefeuille d’actifs, qui peuvent être des actions, des obligations, des valeurs mobilières ou des parts de société civile de placement immobilier (SCPI).
  • Dans certains cas, un pourcentage défini par le gestionnaire, et indexé sur la performance du fonds

Le mode de calcul des frais dans le cadre d’un placement collectif

Les investisseurs pourront choisir entre différents produits financiers en fonction de leur stratégie d’investissement, avec une commission de gestion qui sera calculée de plusieurs manières :

  • Dans le cadre d’une société d’investissement à capital variable (SICAV), ou d’un fonds commun de placement (FCP), l’investisseur confie son épargne à un gérant. Il se chargera d’acquérir des valeurs mobilières et de gérer le portefeuille de son client. En contrepartie de ce service, une commission de gestion sera appliquée. Elle sera indexée au prix des actifs sur le marché pendant une période donnée.
  • Pour d’autres organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM), la commission de gestion vient en déduction de la valeur liquidative des actifs.

Les différents prélèvements liés aux placements collectifs

En dehors de la commission de gestion, d’autres charges peuvent être supportées par l’investisseur. Elles dépendent du produit d’épargne concerné. Le gestionnaire pourra alors avoir à déduire les montants suivants :

  • Les droits d’entrée, qui peuvent eux-mêmes varier, comme les :
    • Frais de souscription : pour une SCPI, c’est le montant équivalent aux services d’un notaire pour la recherche de biens qui s’intègrent au patrimoine de la société gestionnaire.
    • Droits d’enregistrement pour des SCPI à capital fixe.
  • Les commissions de mouvement : ce sont des montants qui peuvent être prélevés sur chaque transaction.
  • Des frais de sortie qui sont rarement prélevés.

Réduire la commission de gestion des produits d’investissement ?

Les OPCVM sont des instruments financiers régis par les lois de l’Union européenne. La directive UCITS IV, entrée en vigueur en 2011, vise notamment à harmoniser ces produits de manière transfrontalière au sein de l’Europe, ce qui aura une influence sur le calcul de la commission de gestion propre à chaque produit. Un gestionnaire pourra également détenir un OPCVM dans un autre pays européen sans obligation de s’y implanter, ce qui pourrait influencer à la baisse la commission de gestion liée aux placements.