Pictos/Green/attention2

 

Acheter des parts de SCPI est un investissement immobilier long terme dont la liquidité est limitée. La durée de placement recommandée est de 10 ans. Ce placement comporte des risques, dont la perte en capital. De plus, la performance et les revenus ne sont pas garantis, et dépendront de l’évolution du marché immobilier et du cours des devises. Le rachat des parts n’est pas garanti. Enfin, comme pour tout placement, les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

 

 

Frais de gestion

Afin d’assurer la gestion quotidienne et l’administration d’un bien immobilier, les particuliers et les entreprises peuvent faire appel à une société de gestion locative, qui joue le rôle d’intermédiaire entre le propriétaire et le locataire. Ce service a l’avantage de décharger des contraintes administratives diverses, qui sont déléguées en contrepartie de frais de gestion.  La société en charge de la gestion locative va s’occuper de toutes les démarches nécessaires à la bonne administration du patrimoine, à l’entretien des immeubles et à l’encaissement des loyers. Les frais de gestion appliqués sont calculés en fonction des revenus issus des loyers perçus par le propriétaire. Ils représentent environ 13%    des loyers annuels pour les SCPI, ce qui revient approximativement à un mois de loyer. 

Les associés d’une Société Civile de Placement Immobilier doivent également supporter des frais de gestion.  Le rendement net est égal au rendement brut moins les frais de gestion. Les revenus perçus sont alors net de frais et de charges.  Le détail des frais, et notamment les frais de gestion, est détaillé dans la documentation contractuelle, transmise à tout épargnant avant son investissement et disponible au sein du Document d’informations clés. 

Les frais de gestion s'appliquent, que les parts de SCPI aient été souscrites en direct, ou au travers d'un contrat d'assurance vie.
Au-delà des frais de gestion, lors de son investissement, l’épargnant doit s’acquitter de frais et commission de souscription (entre 10 et 12%, réglés à la société de gestion ou au conseiller en gestion de patrimoine dans le cas d’une souscription indirecte) au moment de l’achat des parts. Ceux-ci s’apparentent aux frais de notaire lors d’un achat immobilier en direct.