SCPI

Face à l’inflation, CORUM Eurion une SCPI active

Pour la deuxième fois en deux ans, la SCPI CORUM Eurion augmente son prix de part. Une manière de cristalliser la performance de votre épargne, et de soutenir votre pouvoir d’achat à l’heure où l’inflation explose, suivie de près par les taux d’intérêt…

Nous connaissons tous la loi de l’offre et de la demande, ce principe de base de l’économie de marché : lorsque la demande est plus forte que l’offre, les prix montent. C’est précisément le scénario qui se dessine depuis que les contraintes liées à la crise sanitaire se sont allégées. La guerre en Ukraine et les pénuries de matières premières qu’elle a générées, les difficultés de production en Chine notamment dues aux confinements successifs ; tout cela n’a fait qu’accentuer le phénomène : le monde est entré dans une nouvelle ère d’inflation : au 30 juin, la France enregistrait 5,8 % d’inflation sur un an (Source Insee) ; aux Etats-Unis, elle atteignait presque les 9 % ! Une situation inédite depuis le milieu des années 80, et loin de s’apaiser. 

En réponse à l’inflation, les banques remontent leurs taux d’intérêt, conformément à la politique des banques centrales. Il y a une logique derrière cela : faire monter le coût de l’endettement afin de limiter le recours à l’emprunt, et donc réduire la consommation et les investissements, et par conséquent limiter la hausse des prix. 

Mais pour l’heure, votre pouvoir d’achat est touché et vous attendez légitimement de vos placements qu’ils vous aident à le préserver. De notre côté, notre rôle de gérant est de trouver les leviers permettant de renforcer votre épargne.

 

Capacité à réaliser de bonnes affaires

Quels sont ces leviers ? La distribution de dividendes mensuels potentiels, le versement de plus-values en cas de gains sur les ventes d’immeubles, et l’augmentation du prix de part de votre SCPI. 

Vous le savez, CORUM Eurion a depuis son lancement largement dépassé son objectif de rendement de 4,5 %*, avec une performance de 6,12 %* en 2021. Et le premier semestre 2022 confirme la tendance. 

Active, votre SCPI signe par ailleurs ce trimestre deux nouvelles acquisitions : deux immeubles de bureaux, l’un à Milan (Italie) au prix de 36,4 M€, loué au département finance de Volkswagen, l’autre à Porto (Portugal) au prix de 17,5 M€ occupé par trois  locataires : une entreprise mondiale de services en expérience clients, une société de logiciels et une société de construction mécanique.

Le plus beau des immeubles n’aurait au demeurant aucune valeur s’il n’était pas correctement loué. Nous sommes fiers aujourd’hui de vous annoncer le taux d’occupation financier (TOF) particulièrement élevé du parc de votre SCPI CORUM EURION, à 101,15 %. Au-delà de 100 % donc, est-ce possible ? Oui, car les équipes de gestion avaient négocié, au moment de l’achat de l’un des immeubles, un loyer garanti sur une surface inoccupée, garantie qui s’est poursuivie malgré l’entrée d’un locataire. Voilà qui crée les conditions favorables pour les mois à venir.

 

Augmentation du prix de part : +5,4 %

Le 1er juillet, CORUM Eurion a par ailleurs revalorisé son prix de part de +5,4 %. Un an jour pour jour après une première hausse de 2 %, soit déjà +7,5 % depuis son lancement en 2020. Preuve que notre engagement pour votre épargne n’est pas une parole en l’air ! 

Augmenter le prix de part est la seule manière de vous faire profiter concrètement de la hausse de valeur du patrimoine de la SCPI. Mais cette démarche n’est pas anodine pour la SCPI : car plus le prix de part s’élève, plus la SCPI doit percevoir de loyers pour tenir les objectifs de performance. A titre d’exemple, maintenir un rendement de 4,5 % sur la base d’un prix de part de 105 € et non plus de 100 € implique de générer en réalité plus de 4,7 % de rendement. Ce qui signifie que nous devrons être encore meilleurs dans nos futures acquisitions pour tenir la performance. Voilà encore un challenge que nous sommes bien décidés à réussir… !

 

Par

FREDERIC PUZIN

 

*net de frais de souscription et de gestion

Partager cet article