Pictos/Green/attention2

 

Acheter des parts de SCPI est un investissement immobilier long terme dont la liquidité est limitée. La durée de placement recommandée est de 10 ans. Ce placement comporte des risques, dont la perte en capital. De plus, la performance et les revenus ne sont pas garantis, et dépendront de l’évolution du marché immobilier et du cours des devises. Le rachat des parts n’est pas garanti. Enfin, comme pour tout placement, les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

 

 

SCPI de plus-value

Les sociétés civiles de placement immobilier de plus-value, aussi appelées SCPI de valorisation ou de capitalisation se distinguent des SCPI fiscales et de rendement puisqu’elles ne distribuent pas de revenus à leurs associés, qui évitent ainsi l’imposition sur les revenus fonciers. Cependant, des dividendes exceptionnels peuvent être reversés aux épargnants. L’investissement en SCPI peut se faire également par le biais d’achat de parts via une assurance vie. Concernant la fiscalité, les plus-values issues de la revente de parts de SCPI sont imposables. En effet les plus-values immobilières sont taxées à un taux de 19% pour l’impôt sur le revenu et à un taux de 17,2% par les prélèvements sociaux. Ce sont deux prélèvements cumulatifs s’élevant à un total de 36,2%,  souvent inférieur au taux marginal d’imposition des épargnants ayant opté pour ces solutions d’investissement. Cependant un abattement fiscal peut être appliqué en fonction de la durée de détention des parts  La déclaration se fait en même temps que celle des autres revenus.

Concernant les biens à l’étranger, dans le cas où il n’y a pas de convention fiscale entre les deux pays, un résident français est redevable aux mêmes taxes que si le bien était localisé en France. Si cette convention est mise en place , alors le propriétaire du bien est redevable à l’imposition de l’Etat dans lequel est localisé son bien. Prenons comme exemple le Canada : la convention entre la France et le Canada datant du 2 mai 1975 stipule que les gains provenant d’actions, de parts ou autres droits d’une société investissant majoritairement dans l’immobilier dans un état contractant sont imposés dans cet Etat.

L’objectif de ces sociétés civiles de placement immobilier est d’acheter des immeubles décotés ayant un fort potentiel de revalorisation afin de chercher à réaliser des plus-values lors de la revente, et ainsi valoriser leur patrimoine dans le temps. En résumé, les SCPI de plus-value ont pour vocation de générer du profit lors de la cession de biens. Celles-ci investissent majoritairement dans les grandes agglomérations où la demande locative sur le marché immobilier est positive, en France ou à l’étranger. La gestion est prise en charge par la société de gestion,   en contrepartie de frais comme pour toute autre SCPI.

Les éléments pris en compte lors de l’investissement dans les immeubles sont :

  • Le prix d’achat
  • L'emplacement 
  • Les travaux d’aménagement du territoire tels que les transports en commun 

La détention de parts de SCPI de plus-value est donc un placement à long terme, car la rentabilité de l’investissement découle de la prise de valeur du patrimoine au fil des années. Si un épargnant cherche à avoir un revenu potentiel complémentaire régulier, il vaut mieux se tourner vers les SCPI de rendement.