SCPI

Rencontre avec Benjamin, Nouvel Epargnant depuis un an

Nous avions envie de vous rencontrer, afin de mieux vous connaître, mieux cerner vos attentes et les motivations qui vous poussent à vouloir épargner différemment en rejoignant CORUM L’Epargne. Comprendre comment vous vivez votre expérience d’épargnant CORUM L’Epargne est important pour continuer de nous améliorer ! 
 

Qu’est-ce qui vous a décidé à nous confier votre épargne ? 

Benjamin : C’est un conseiller en gestion de patrimoine qui m’a le premier parlé de CORUM en m’affirmant qu’il s’agissait d’un bon placement. Pour moi, les SCPI restaient un produit comme un autre, alors je ne m’y suis pas vraiment intéressé. Jusqu’à ce qu’un ami m’en dise à nouveau du bien quelques années plus tard, en louant à la fois le capital sympathie de CORUM et l’intérêt financier des solutions proposées. 

Ne connaissant pas franchement le principe des SCPI, je me suis documenté afin d’en comprendre le fonctionnement. Puis je me suis rapproché de CORUM L’Epargne, j’ai commencé à échanger avec mon conseiller dédié… et je me suis lancé ! J’étais alors prêt à prendre une part de risque pour diversifier mon patrimoine.  

 

Vous venez d’évoquer « un produit comme un autre »… C’est-à-dire ? 

Benjamin : En réalité, pour un novice, il n’est pas toujours facile de bien cerner ce dont on parle. Un produit comme un autre, c’est un produit dont on entend parler, sans bien comprendre ce dont il retourne. La SCPI baigne dans un jargon un peu effrayant, avec son « rendement », ses « parts », sa forme de « société »… Pour moi qui suis salarié, le mot « société » a quelque chose d’inquiétant. Pourtant, je m’aperçois qu’il n’y a pas de raison d’en faire une montagne ! Quand on en découvre le fonctionnement et qu’on assimile le jargon, on comprend aisément ce qu’est une SCPI.  

 

Alors précisément, qu’est-ce qui vous a séduit dans le fonctionnement des SCPI ? 

Benjamin : Je connais les difficultés que l’on peut rencontrer avec les locataires. Ici, c’est vous, société de gestion, qui êtes l’intermédiaire. C’est pour cela que j’ai choisi les SCPI : pour ne pas avoir à m’occuper moi-même des problèmes de gestion. Autre avantage à mes yeux, la SCPI me permet de diversifier mon patrimoine. J’avais déjà de mon côté de l’immobilier en direct que je loue à des particuliers. Dans les SCPI, les immeubles sont loués à des locataires professionnels. Ce serait dommage de se priver de cette gestion à laquelle nous n’avons pas accès en tant qu’investisseur particulier [en contrepartie de frais de gestion, NDLR]. Personnellement, je me sens plus serein quand je sais que mon épargne est diversifiée.  

 

Qu’appréciez-vous particulièrement dans les solutions de CORUM L’Epargne ? 

Benjamin : Le premier élément qui m’a frappé et que j’ai beaucoup aimé, c’est le niveau du ticket d’entrée. Il est faible chez CORUM. On peut faire de l’immobilier à partir de 189 euros [pour une part de la SCPI CORUM XL*, NDLR]. Cela m’a convaincu. J’ai également été très séduit par la notion d’épargne mensuelle. J’aime bien le principe du PEI (plan d’épargne immobilier), car il me permet d’épargner sans effort, de façon automatique. On définit soi-même la fréquence et le montant de ses versements, et on prend le rythme : on épargne sans y penser. Moi, j’ai choisi d’épargner mensuellement, en début de mois, dès que je reçois mon salaire.  

 

Maintenant que vous avez un peu de recul, quelle est votre expérience de la relation client chez CORUM L’Epargne ? 

Benjamin : J’ai souscrit par le site en remplissant le formulaire. J’ai donc été rappelé par un conseiller CORUM L’Epargne et depuis je conserve avec lui une relation directe, ce que j’apprécie. Je trouve que la relation est différente de celle que l’on peut avoir avec un conseiller bancaire, dont on a toujours l’impression qu’il veut nous vendre son produit et qu’il agit dans son intérêt plutôt que dans le nôtre. Chez CORUM, on vient parce qu’on est convaincu. Je verrai sur le long terme comment les choses évoluent, sachant qu’il nous est toujours possible de partir en revendant nos parts, même si notre épargne est placée sur un horizon de long terme. Mais j’ai bien conscience qu’il faut du temps pour créer de la richesse. En souscrivant chez CORUM, nous en sommes d’ailleurs informés dès le départ, nous savons que nous n’investissons pas pour 15 jours. Ce qui est sûr, c’est que si j’avais connu CORUM plus tôt, j’aurais souscrit plus tôt ! 

 

Pour quelle raison avez-vous accepté de venir témoigner aujourd’hui de votre expérience chez CORUM L’Epargne ?  

Benjamin : Bonne question ! J’aime bien participer à un effort collectif quand ça me parle. C’est une chose que je fais dans ma vie de tous les jours. Or j’aime cette démarche qu’a CORUM L’Epargne, de rendre l’épargne accessible. Sans compter que si CORUM se porte bien, cela me bénéficiera à long terme ; j’ai donc intérêt à ce que vous alliez bien ! 

 

Par

ELISA NOLET

 

* CORUM XL est une SCPI gérée par CORUM Asset Management. 
CORUM XL, visa SCPI n°19-10 de l'AMF du 28 mai 2019 
CORUM Asset Management, 1, rue Euler 75008 Paris 
Agrément AMF GP-11000012 du 14 avril 2011 

Les produits commercialisés par CORUM L'Épargne sont des investissements long terme qui n’offrent aucune garantie de rendement ou de performance et présentent un risque de perte en capital et de liquidité. Les revenus ne sont pas garantis et dépendent de l’évolution du marché immobilier et financier et du cours des devises. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. 

CORUM L'Épargne, SAS au capital social de 101 304,09 €, RCS Paris n° 851 245 183, siège social situé 1 rue Euler 75008 Paris, inscrite auprès de l’ORIAS sous le numéro 20002932 (www.orias.fr) en ses qualités de CIF, membre de la CNCIF, chambre agréée par l’AMF, de MOBSP, de MIA et d’AGA sous le contrôle de l’ACPR. 
Photographie : Leuchtturm Entertainment

Partager cet article