SCPI

Affaire Orpea : Et si c’était le moment d’investir dans l’immobilier de santé ?

Le scandale Orpea entache la réputation de tout un secteur. Un risque peu anticipé par les épargnants, nombreux à s’être tournés vers l’immobilier de santé ces derniers mois. Comment réagir à cette crise ? En soutenant le marché si l’opportunité se présente, dans une démarche à la fois éthique et pertinente pour nos épargnants.

Mais bien qu’elle soit retentissante, gardons-nous de généraliser cette affaire à l’ensemble du marché de la santé. De nombreux opérateurs assument dignement leur mission et témoignent d’une réelle bienveillance envers leurs résidents et leurs salariés. De leur côté, les SCPI qui investissent sur cette thématique opèrent bien sûr une sélection rigoureuse. Nul doute que leurs portefeuilles comptent essentiellement des exploitants respectueux de la personne humaine. 

Il n’empêche que cette affaire laissera des traces. Le secteur de la santé ne sortira pas tout à fait indemne d’un scandale aussi dérangeant. Régulièrement vanté pour sa résilience au plus fort de la crise sanitaire, il avait attiré ces derniers mois de nombreux épargnants, séduits par un discours rassurant. Chacun avait aussi pris conscience de l’importance et de la valeur de l’immobilier de santé, alors sous le feu des projecteurs. Mais l’affaire Orpéa change la donne. Les épargnants mesurent désormais le risque réputationnel pesant sur ce secteur. Pour s’en prémunir, ils se font plus regardants avant d’investir, jaugeant notamment la gestion éthique des établissements, au-delà des seules considérations financières. Une vague de défection n’est pas à exclure. Mécaniquement, ce changement d’attitude des épargnants aura des répercussions sur le prix de l’immobilier de santé, qui avait atteint des sommets ces deux dernières années. 

Le retour à des niveaux décents offre à nos yeux un moment propice pour étudier le marché. Certains investissements pourraient en effet s’avérer intéressants pour nos épargnants. Nous sommes donc prêts à soutenir ce secteur dans la tourmente si l’opportunité se présente. A contre-courant de la tendance actuelle, plutôt à la désertion. Et sans faire de compromis sur les valeurs humaines. C’est ainsi que nous concevons la démarche ISR : par des actes concrets et engageants, par l’accompagnement du marché au moment où il en a vraiment besoin, plus que par l’obtention à tout prix d’un label.

L’affaire Orpéa conforte en tout cas une fois de plus les orientations stratégiques/principes que nous défendons chez CORUM L’Epargne : rester toujours extrêmement vigilants quant au prix auquel nous achetons les immeubles et nous méfier des effets de mode… Pas par dogmatisme à tous crins, mais dans votre intérêt.

C’est dans votre intérêt que nous avons conçu des produits volontairement diversifiés, qui ne subiront pas de plein fouet un décrochage sectoriel. C’est dans votre intérêt que nous sommes particulièrement attentifs au prix auquel nous achetons les immeubles de nos SCPI. Car aucun secteur, même le plus résilient, n’est définitivement à l’abri de turbulences, comme l’illustre cette affaire.

 

Par

FRÉDÉRIC PUZIN

 

Photographie : Anthony Esau

Partager cet article