L'AGEFI
Actualité financière et économique
Coronavirus
CORUM L’Epargne espère contrer le choc de la pandémie
17.04.2020
Découvrez l'article de l'Agefi : CORUM L’Epargne espère contrer le choc de la pandémie

Le président de la société de gestion estime que ses SPCI surperformeront les rendements moyens du marché de 50% en 2020. Dans son allocution du 16 mars, le président de la République a annoncé que les loyers pouvaient être suspendus pour les petites entreprises en difficulté. Cette mesure bouleverse le marché des détenteurs de parts de sociétés civiles de placement immobilier ( SCPI ), qui perçoivent les loyers des immeubles qu'elles possèdent.

Dans ce contexte, Corum AM a fait le choix de différer les paiements de certains locataires. «Des locataires ont voulu profiter d'un effet d'aubaine mais avaient de la trésorerie et des fonds propres, ce sont des actes non solidaires ; et des locataires avaient des vrais besoins», explique Frédéric Puzin, président de Corum AM, qui pense pouvoir minorer l'impact sur les revenus locatifs.

6% de locataires en difficulté

Au début de la crise, la société de gestion a imaginé le pire scénario. «Si 20% des locataires n'étaient pas en mesure de régler leurs loyers sur l'année, le rendement de la SCPI Corum Origin pourrait se situer à 5%, contre un objectif de 6%. A ce jour, seuls 6% des locataires ont déclaré avoir des difficultés et la majorité des négociations ont abouti à des décalages d'échéances», concède son dirigeant.

Cette stratégie aurait permis à la société de constater 0,3% de retrait sur la collecte nette, un taux proche de celui qu'elle constate depuis huit ans. La société, qui favorise les petits porteurs, n'est pas exposée à l'emprise de gros porteurs, comme c'est généralement le cas pour les SCPI avec les compagnies d'assurance vie.

La crise du Covid-19 incite aussi Corum à reconsidérer son modèle. «J'ai toujours pensé que les SCPI spécialisées étaient probablement utiles pour le marketing des gérants, mais trop risquées en termes de gestion pour des fonds immobiliers grands publics», reconnaît Frédéric Puzin. « Cette crise va démontrer que les SCPI diversifiées géographiquement et typologiquement étaient bien armées pour l'affronter», ajoute le dirigeant, qui pense que ses SPCI surperformeront les rendements moyens du marché de 50% en 2020.

Avant la crise, Corum AM avait limité la collecte de ses SCPI, considérant que «certains marchés étaient beaucoup trop chers, donc à risque. Sur ces marchés il pourrait y avoir un ajustement des prix. Qui sait, cette crise va peut-être nous permettre de revenir investir à Paris sur un marché plus raisonnable ?» , espère le dirigeant.

Lien vers l'article: cliquer ici

Cette page spéciale nous permet de vous tenir régulièrement informés de l'évolution de la situation, en toute transparence: www.corum.fr/coronavirus 

 

Acheter des parts de CORUM Origin, CORUM XL & EURION est un investissement immobilier. Comme tout placement immobilier, il s’agit d’un investissement long terme avec un horizon de placement de 10 ans, dont la liquidité est limitée. Il existe un risque de perte en capital, les revenus ne sont pas garantis et dépendront de l’évolution du marché immobilier et du cours des devises. La société de gestion ne garantit pas le rachat des parts. Et comme tout placement, les performances passées ne préjugent pas des performances futures.